Le parcours de femmes fortes et ambitieuse, malgré les embûches 

Les Figures de l’ombre est un long-métrage qui s’inspire des histoires vraies de Katherine Johnson (Taraji Henson), Mary Jackson (Janelle Monae) et Dorothy Vaughan (Octavia Spencer), mathématiciennes et ingénieures dans des États-Unis à deux vitesses, teintés de ségrégation raciale. Et pourtant, par leurs capacités exceptionnelles et une détermination inégalée, elles parviennent à faire des études, notamment dans des établissements jusque-là réservés aux personnes blanches. Nous suivons leur travail acharné en tant que calculatrices humaines sur les premiers programmes spatiaux dans les années 1960. Malgré leur lourde tâche permettant de calculer les orbites des astronautes, elles se heurtent aux conventions de l’époque et cherchent à les surmonter. 

Sur fond de course à l’espace contre les communistes, les jeunes femmes tentent de se faire respecter dans un monde du travail difficile pour les femmes et pour les Afro-américain.e.s. Par exemple, ayant été mutée dans un autre service, uniquement composé d’hommes blancs, Katherine doit se démener au quotidien pour trouver des toilettes ou une cafetière qu’elle ait le droit d’utiliser. 

Quant à Mary, bien que la ségrégation scolaire ait été jugée inconstitutionnelle par la Cour Suprême dans l’arrêt Brown v. Board of Education of Topeka en 1954, elle a eu bien du mal à accéder aux cours du soir dispensés exclusivement pour les hommes blancs. 

Le manque d’ouverture d’esprit de l’époque est flagrant, car partout, les trois femmes sont renvoyées à leur couleur de peau : à la bibliothèque, dans le bus, à la cantine. Personne ne doit se mélanger. L’occasion pour Dorothy de faire une leçon à ses enfants : bien qu’iels soient supposé.e.s égaux.les aux blanc.he.s et simplement tenu.e.s à distance, pour elle le message est limpide, iels valent moins aux yeux de la société et ne peuvent avoir accès aux mêmes choses.

“Separate and equal are two different things” (« Séparés et égaux sont deux choses différentes »), Dorothy.

Son combat quotidien au travail et à l’extérieur continue avec en toile de fond les premiers sit-in et allocutions de Martin Luther King Jr. Grâce à leurs capacités, ses femmes font taire les critiques et obtiennent petit à petit la reconnaissance qu’elles méritent. En 2015, Katherine Johnson, âgée de 97 ans, a même reçu de Barack Obama la médaille présidentielle de la Liberté.

Bien que proche du réel parcours de ces femmes, une certaine liberté a été prise sur des points de la vie des mathématiciennes, comme le fait que Dorothy ait été directrice de l’Unité de calcul de la zone ouest dès 1949, alors que son personnage cherche pendant tout le film à obtenir une promotion. Cette position a sûrement été adoptée, car elle n’a jamais pu monter plus haut que le poste de superviseure du groupe de mathématiciennes, malgré ses compétences et son appétit pour l’informatique, alors à ses débuts.

Les femmes afro-américaines dans le monde scientifique aujourd’hui

Comme le montre le film, la NASA a fait partie des précurseur.se.s en matière d’égalité salariale et a su donner des opportunités à des profils variés. L’une des protagonistes, Mary Jackson, en fait son métier, et après avoir été la première femme noire ingénieure à la NASA, elle finit sa carrière comme manager responsable du programme pour les femmes auprès du bureau d’égalité des chances, toujours au sein de la NASA. 

Pour l’année 2022, la politique de cette administration était très claire : elle a pour objectif de renforcer une culture égalitaire, un environnement de travail sain où tout.e.s reçoivent un « traitement équitable, juste et impartial ». Maintenant que les barrières juridiques permettant de moins payer les salariées en raison de leur genre ou leur rendre le travail insoutenable par un système ségrégationniste sont tombées, les barrières économiques et les plafonds de verre le doivent aussi.

Aux États-Unis, le système scolaire est malheureusement défaillant et trop peu de bourses permettent l’accès aux études supérieures. Dans les faits, les quartiers restent marqués par la question raciale et du fait des cartes scolaires, les établissements en pâtissent. Certains programmes magnets et autres affirmative actions (AA) permettent d’attirer des personnes d’autres quartiers pour étudier dans des classes avec des options spécifiques et des lignes de bus sont mises en place pour permettre à des élèves vivants plus loin de s’y inscrire tout de même. Cependant, les personnes ayant les moyens d’envoyer leurs enfants dans des écoles privées le font dès qu’elles le peuvent, et il s’agit majoritairement d’établissements à majorité blanche. 

Une profonde réforme du système scolaire serait nécessaire pour permettre à plus de femmes comme Katherine Johnson de réaliser leur potentiel. De plus, le racisme et les discriminations à l’emploi et dans toutes les sphères de la société des siècles précédents laissent des traces : actuellement 21% des Afro-américain.e.s vivent encore sous le seuil de pauvreté contre 8,8% pour les populations blanches. 

Pour remédier aux échecs de ce système, une commission de la ville de San Francisco avait par exemple proposé de permettre aux Afro-américain.e.s de se loger pour 1$ symbolique et percevoir une rente annuelle pour pallier les inégalités patrimoniales auxquels iels font face, les freinant dans les études supérieures ou le monde du travail. Le projet ne sera sûrement pas mis en place, car il coûterait plus cher que le budget annuel de la ville, mais il reste une piste intéressante pour de futurs projets à travers le pays.

Les Figures de l’ombre, de Theodore Melfi, 2016, 2h07, actuellement disponible sur Disney+.

Références

Franceinfo. (2017). Les Figures de l’ombre, ou le combat de trois femmes Noires à la Nasa durant la ségrégation. Francetvinfo.fr [online] Available at: https://www.francetvinfo.fr/culture/cinema/les-figures-de-l-ombre-ou-le-combat-de-trois-femmes-noires-a-la-nasa-durant-la-segregation_2084119.html [Accessed 25 May 2023].

Human Rights Watch. (2022). Racial Discrimination in the US. [online] Available at: https://www.hrw.org/report/2022/08/08/racial-discrimination-united-states/human-rights-watch/aclu-joint-submission [Accessed 25 May 2023].

NASA. (2022). Diversity and Inclusion : Administrator Policy Statement. [online] Available at: https://www.nasa.gov/offices/odeo/diversity-and-inclusion [Accessed 25 May 2023].

M. (2023). Cinq millions de dollars par habitant noir, le plan “réparation” qui agite San Francisco. [online] Available at: https://www.tf1info.fr/international/san-francisco-un-plan-de-5-millions-de-dollars-par-habitant-noir-pour-indemniser-le-racisme-systemique-issu-de-l-esclavage-2251441.html [Accessed 25 May 2023].

Biography. 2016. Dorothy Johnson Vaughan. [online] Available at: https://www.biography.com/scientists/dorothy-johnson-vaughan [Accessed 2 June 2023].

Poster une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.