Qui sommes-nous ?

GROW est un think tank dont la vocation est de défendre les droits humains à travers le monde. Nous nous donnons pour mission de produire des études, des rapports, des articles à travers lesquels nous formulons des propositions. Pour ce faire, nous souhaitons interagir avec des acteur.rice.s divers.es : la société civile, des élu.e.s, des partenaires sociaux, des organisations nationales et internationales, gouvernementales et non gouvernementales, les mondes de la recherche, de la culture, de l’administration, etc.

Voir nos statuts

Nos valeurs

GROW incarne la volonté d’une génération soucieuse de bâtir un monde plus juste, égalitaire et humain. Nous avons à cœur d’être et de rester une association indépendante. Nous ne recevons d’instructions, recommandations ou orientations de quiconque, ce qui nous permet de préserver notre impartialité et notre objectivité face aux sujets que nous traitons.

GROW est attaché aux libertés individuelles et collectives. Nos combats s’ancrent dans une série de valeurs et encouragent l’adoption de textes législatifs garantissant aux personnes humaines le droit de disposer librement de leur corps, d’être libre de pouvoir exprimer leurs opinions et leurs croyances, religieuses ou non. GROW soutient également les minorités dans leur combat pour la reconnaissance et l’application de leurs droits. GROW encourage le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes.

Nos moyens d’action

Pour défendre nos idéaux, nos moyens d’action sont très variés. Le cœur de notre travail se concentre sur la rédaction d’articles. Nous proposons des articles informatifs et analytiques. De plus, afin d’apporter des recommandations aux différent.e.s acteur.rice.s concerné.e.s, nous produisons également des policy briefs et des rapports dans lesquels nous cherchons et listons des solutions concrètes. Pour aller au-delà des travaux écrits, nous organisons par ailleurs des rencontres, conférences, ou encore débats pour laisser la parole à des expert.e.s et personnes concerné.e.s sur les différents sujets que nous traitons. Il nous tient à cœur de produire du contenu accessible au plus grand nombre, quel que soit notre parcours et nos spécialités. C’est pourquoi il est central pour nous de garantir la compréhension de chacun.e : nous proposons donc des recommandations culturelles, de portraits de personnalités influentes et engagées sur nos réseaux sociaux ; ainsi que des newsletters, faisant le lien entre des sujets sociétaux et la défense des droits humains.

Nos objectifs

Nous avons espoir qu’un jour, quel.le.s que soient notre lieu de naissance, notre origine socio-professionnelle, notre genre, notre couleur de peau ou notre religion, nous pourrons tou.te.s nous réaliser sans crainte pour notre intégrité physique ou mentale. Avec GROW, nous souhaitons informer le plus grand nombre sur ces sujets souvent ignorés et/ou tus par les médias et les politiques, sensibiliser l’opinion et proposer des solutions par le biais de nos travaux de recherche.

Pourquoi lancer un think tank en tant qu’étudiant.e.s ?

Les jeunes sont sous-représenté.e.s dans les discours et les prises de décisions qui concernent les droits humains. Pourtant, nous sommes convaincu.e.s que notre vision et nos opinions apportent une plus-value au débat public et sont essentielles. En tant qu’acteur.rice.s du monde de demain, c’est de nos décisions que dépendra l’avenir de nos sociétés où les droits humains sont constamment remis en question. Notre devoir est donc de les promouvoir et de sensibiliser le plus grand nombre, de tous les âges, de tous les parcours et de tous les milieux sur ces questions.

Le mot des président.e.s-fondat.eur.rice.s

Les think tanks étudiants indépendants sont rares. Bien souvent, ils sont développés au sein d’une institution scolaire et ne dépassent pas ce niveau. Nous partons de là. Nous avions tou.te.s les deux envie de créer un projet à nous, en rapport avec un sujet qui nous touche et nous fait vibrer. Nous sommes devenu.e.s ami.e.s pendant nos études à ESPOL et nous nous sommes rapidement rendu.e.s compte que nous avions ce point commun de vouloir nous spécialiser dans la lutte pour la défense des droits humains. Tout naturellement, notre projet s’est tourné vers ce domaine. Nous n’avons pas la prétention de pouvoir changer le monde à nous deux, mais l’idée est de sensibiliser et d’informer sur les droits humains à notre échelle. Nous voudrions participer à une prise de conscience collective qui ne peut que favoriser la progression de ces droits. C’est dans cette optique que la forme de think tank nous est apparue comme la mieux adaptée pour construire une réflexion commune, pour écrire sur ces sujets et pour partager notre travail.